Marie-Laure Ziss-Phokeer : l’artisanat au service du social

Début 2018, Marie-Laure Ziss-Phokeer lance Art Zil. Sous cette marque, elle produit des pendentifs en terracotta qu’elle commercialise depuis le 26 octobre. Sa petite entreprise a une particularité : une partie de ses bénéfices sera reversée à une association. Chaque pendentif coûte Rs 500, dont Rs 100 seront reversées à l’association. Pour sa première collection, Marie-Laure soutiendra l’association Étoile d’Espérance qui vient en aide aux femmes souffrant d’addiction à l’alcool et, est en première ligne pour voir ses effets sur les enfants, comme le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF).

Dans le passé, c’est en tant que coordinatrice du site actogether.mu que Marie-Laure découvre les difficultés auxquelles font face les enfants souffrant du SAF. « Ce n’est pas toujours évident d’identifier ce handicap, bien qu’il se manifeste par des problèmes tels qu’un déficit d’attention, une hyperactivité entraînant trop souvent l’échec scolaire en l’absence de prise en charge éducative spécialisée », explique Marie-Laure, qui rêve que ces enfants aient un jour un centre de diagnostic.

L’année dernière, elle s’est rendue en Afrique du Sud pour se former en techniques de céramique. C’est là-bas, encouragée par un artisan local, qu’elle a commencé à produire des pendentifs qui ont été vendus au Montebello Design Centre de Cape Town au profit de Home of Hope, une association locale travaillant auprès d’enfants atteints de SAF. Dans ce pays, ces enfants ont des écoles dédiées mais aussi des centres de diagnostic pour tous les types d’handicaps.

Pour plus d’informations, contacter l’association Étoile d’Espérance sur le 606 34 90.